Passer au contenu de page

Essais sur bandes, sangles et cordes

DIN EN ISO 2307, DIN EN 1492, DIN EN ISO 252, DIN EN ISO 283

Inconsciemment ou presque, les bandes, sangles et courroies sont omniprĂ©sentes dans notre vie quotidienne. Elles sont exposĂ©es Ă  des chargements permanents et doivent remplir des caractĂ©ristiques dĂ©finies pour garantir la fiabilitĂ© de leurs fonctions de sĂ©curitĂ© (ceintures de sĂ©curitĂ©, cordes d’escalade, bandes transporteuses). La reproduction de conditions d’utilisation proches de la rĂ©alitĂ© requiert des montages d’essais complexes et mĂąchoires spĂ©ciales ainsi qu'une dĂ©termination fiable des rĂ©sultats d’essais. Ces exigences sont entiĂšrement couvertes par la gamme des produits ZwickRoell.

Nom Type Taille Download
  • Brochure sur le secteur d’activitĂ©: Textile PDF 4 MO

Essai de traction sur cordages DIN EN ISO 2307

L’essai sur cordages nĂ©cessaires Ă  lui seul un rĂ©el savoir-faire. Le dĂ©vidage du cordage devra ainsi ĂȘtre Ă©vitĂ© et/ou limitĂ© autant que possible.

La mise en place de l'Ă©prouvette s’effectue de maniĂšre ergonomique, rapide et douce par principe d’enlacement. GrĂące Ă  un contact tardif (fin essai) avec le matĂ©riau Ă  tester, ce principe s'adapte Ă©galement aux surfaces sensibles au serrage. L’éprouvette est centrĂ©e automatiquement via une rainure de guidage. La contrainte de traction dans l'Ă©prouvette est dĂ©multipliĂ©e par le frottement sur le rouleau rĂ©ducteur de force. Le serrage final s'effectue mĂ©caniquement par une vis (avec amplification Ă©ventuelle de la force), un coin ou via un Ă©lĂ©ment de serrage hydraulique

L’application de marques de mesure sur la surface des Ă©chantillons tressĂ©s ou torsadĂ©s s’avĂšre Ă©galement difficile. L’énergie libĂ©rĂ©e Ă  la rupture du cordage requiert un extensomĂštre, optique, sans contact, car la course traverse ne peut ĂȘtre prĂ©cisĂ©ment dĂ©finie comme grandeur de rĂ©fĂ©rence pour l’allongement. GrĂące Ă  un large choix de mĂąchoires (mĂąchoires Ă  enlacement et mĂąchoires pour cordes) et extensomĂštres sans contact, ZwickRoell offre une solution idĂ©alement adaptĂ©e Ă  vos essais de traction.

Essai de traction sur sangles selon DIN EN 1492

Les fabricants de ceintures et Ă©quipements de sĂ©curitĂ© recommandent les systĂšmes d’essais ZwickRoell, pour dĂ©terminer la rĂ©sistance des ceintures de sĂ©curitĂ© fabriquĂ©es (avec et sans boucle). L’essai de traction nĂ©cessite des mĂąchoires spĂ©ciales et un boĂźtier de protection rĂ©sistant aux chocs.

La force de relĂąchement de la boucle (non chargĂ©e et sous sollicitation de traction) est dĂ©terminĂ©e dans un autre essai. Dans cet essai, l’éprouvette est enroulĂ©e dans la mĂąchoires Ă  tambours et maintenue par elle-mĂȘme. GrĂące au type de serrage (serrage non-conventionnel) utilisĂ©, ce systĂšme est Ă©galement recommandĂ© pour les Ă©prouvettes sensibles au serrage. L’éprouvette est fixĂ©e solidement par enroulement sur les tambours.

Des mĂąchoires Ă  enlacement peuvent Ă©galement ĂȘtre utilisĂ©es sur les bandes et sangles. Ces mĂąchoires permettent une contrainte rapide et aisĂ©e des Ă©prouvettes. Elles peuvent Ă©galement ĂȘtre utilisĂ©es sur matĂ©riaux, fins, sensibles au serrage afin d’éviter les ponts de rupture ou encore un glissement de l’éprouvette. GrĂące Ă  l’utilisation d’une courbe rĂ©ductrice de force, la force de traction est rĂ©duite avant le serrage final. L’éprouvette est correctement maintenue, et les ponts de serrage sont Ă©vitĂ©s. L’essai peut ĂȘtre rĂ©alisĂ© conformĂ©ment Ă  la norme. La rupture devrait se produire dans l’écartement libre entre outillages, et non sur les courbes de dĂ©viation. Pour permettre la mesure de l’allongement, un extensomĂštre optique doit Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© ici, car des Ă©nergies Ă©levĂ©es sont libĂ©rĂ©es Ă  rupture de l’éprouvette et la course traverse ne peut ĂȘtre prĂ©cisĂ©ment dĂ©finie comme grandeur de rĂ©fĂ©rence pour l’allongement.

Essai de sĂ©paration pour dĂ©termination de l’adhĂ©rence entre Ă©lĂ©ments constitutifs selon DIN EN ISO 252

L’essai de sĂ©paration permet la dĂ©termination de l’adhĂ©rence entre Ă©lĂ©ments constitutifs de courroies transporteuses, par exemple. Le matĂ©riau de l’éprouvette est prĂ©parĂ© conformĂ©ment Ă  la norme DIN EN ISO 252. Le premier Ă©lĂ©ment constitutif est retirĂ© sur l’une des extrĂ©mitĂ©s de l’éprouvette coupĂ©e dans le sens de la longueur, puis contraint dans la mĂąchoire. Le document dĂ©finit deux mĂ©thodes d’essais A et B pour la dĂ©termination de l’adhĂ©rence entre couches de mĂȘme qu’entre les plaques de couverture et la carcasse des bandes transporteuses. Les principales conditions de l’essai correspondent Ă  l’ISO 36. La norme est applicable Ă  tous les types de bandes transporteuses, Ă  l’exception des cordages avec inserts de cĂąble en acier et cordages avec inserts en textile, dont la rĂ©sistance Ă  la rupture nominale est infĂ©rieure Ă  160N/mm.

Essai de traction sur courroies transporteuses DIN EN ISO 28

La norme DIN EN ISO 283, utilisĂ©e, spĂ©cifie une mĂ©thode d’essai pour la dĂ©termination de la rĂ©sistance Ă  la rupture, l'allongement Ă  la rupture et l'allongement Ă  la force de rĂ©fĂ©rence des bandes transporteuses textile Ă  pleine Ă©paisseur. Un Ă©chantillon prĂ©levĂ© dans l’épaisseur de la bande transporteuse est Ă©tirĂ© jusqu’à rupture Ă  l’aide d’une machine de traction. Des forces de serrages individuelles, Ă©levĂ©es, sont nĂ©cessaires au maintien des Ă©prouvettes. Pour ce faire, des mĂąchoires hydrauliques avec inserts de mors appropriĂ©s seront Ă©galement utilisĂ©es. Un systĂšme de mesure de la dĂ©formation est requis ici pour la prĂ©cision de mesure. Pour utiliser un systĂšme de mesure mĂ©canique, tout risque de dommage Ă  rupture de l’éprouvette devra cependant ĂȘtre Ă©cartĂ©.

Produits adaptés

Nous cherchons Ă  comprendre au mieux votre besoin et vous proposons la solution la mieux adaptĂ©e.

Prenez contact avec nos experts du secteur d’activitĂ©.

Nous vous conseillerons volontiers!

 

Nous contacter dĂšs maintenant

Top