Passer au contenu de page

Essai de flexion Dynstat et essai flexion choc DIN 53435

L’essai de flexion Dynstat, l’essai de flexion choc Dynstat et l’essai de flexion choc entaillé conformément à la norme DIN 53435 servent à la caractérisation des propriétés de matériau dans les composants de plastique.

Nom Type Taille Download
  • Brochure sur le secteur d’activité: Plastique & Caoutchouc PDF 9 MO

Essai de flexion Dynstat et essai de flexion choc d’après DIN 53435

Lorsque les éprouvettes prélevées sur pièces finies sont relativement petites, les deux méthodes d'essai Dynstat permettent la caractérisation comparative des propriétés statiques et dynamiques des matériaux, dans le cadre du Contrôle Qualité et du développement de produits.

Pour ce faire, les contenus de la norme DIN 53435 et de la norme appareil DIN 51230 ont été regroupés dans la norme DIN 53435 , entièrement révisée et actualisée en 2017. Une harmonisation avec les normes relatives à l’essai de choc, l’ISO 179-1 pour CharpyISO 180 pour Izod et ISO13802 sur les propriétés et la vérification des machines d’essai, a de plus permis la mise en cohérence de la norme avec les standards les plus récents de la technique d’essai. Les principaux changements introduits dans cette nouvelle version sont l'utilisation d'une entaille de type A (déjà spécifiée par les normes Charpy et Izod) pour l'essai de flexion choc Dynstat, et un outil de flexion avec mesure électronique du couple pour l'essai de flexion statique. Des données de précision sur la méthode d'essai et les formes d'entaille désormais autorisées renseignent, de plus, la plage d’application.

L’essai de flexion Dynstat

  • L'essai de flexion Dynstat est conçu comme un essai de flexion en quatre points.
  • Grâce au nouvel outil d'essai, l’essai est désormais réalisable sur une machine d’essai. Les écartements entre appuis (12 mm et 2 mm en début essai) permettent les essais sur une éprouvette de 15 mm de long seulement avec cette méthode d’essai. La déformation de flexion est générée par un mouvement de rotation de l'outil d'essai. La contrainte en flexion maximale mesurée en essai est calculée à partir du couple de flexion mesuré et du couple de résistance de l’éprouvette; la contrainte en flexion est mesurée sur l'angle de flexion Dynstat, sous réserve que l’éprouvette ne casse pas avant approche d’un angle de flexion Dynstat défini par la norme.
  • Cette méthode d’essai permet, notamment, de mesurer et de comparer les propriétés de matériau qui peuvent varier très fortement sur pièces finies, lorsque les pièces sont moulées par injection.
  • Lors des comparaisons interlaboratoires, une très bonne correspondance a ainsi pu être démontrée entre valeurs mesurées, obtenues à partir de la méthode de mesure précédente (application du couple de torsion par le bras du pendule) et mesure électronique du couple. L’application uniforme de l'angle de flexion et la mesure électronique du couple garantissent une répétabilité nettement améliorée des valeurs mesurées.

Vidéo d’un essai de flexion Dynstat

Essai de flexion Dynstat d'après DIN 53435

Déroulement d’essai d’un essai de flexion Dynstat d'après DIN 53435 sous la forme d'un enregistrement Vidoe Capture avec la spécification d’essai testXpert III.

Produits adaptés à l’essai de flexion Dynstat

L’essai de flexion choc et l’essai de flexion choc entaillé Dynstat

  • L’essai de flexion choc Dynstat – similaire à la méthode Izod – est réalisé sur éprouvette verticale.
  • La machine d’essai utilisée et un mouton pendule d’après ISO 13802 , qui est équipé d’un appui éprouvette spécifique et d’un marteau-pendule Dynstat.
  • L’essai est également réalisé sur une éprouvette de 15 mm de long, dont les dimensions extérieures sont identiques à celles de l’essai de flexion Dynstat.
  • Pour permettre la détermination de la résistance à la rupture d’un matériau, les essais seront menés sur éprouvettes non-entaillées pour les matériaux fragiles et sur éprouvettes entaillées pour les matériaux ductiles.
  • Pour ce faire, la norme propose une entaille Dynstat en forme de U (entaille en D), qui permet de comparer les valeurs aux résultats précédents. Très répandue dans les mesures de résistance aux chocs selon Charpy ou Izod, l’entaille en A - également plébiscitée par de nombreux laboratoires qui disposent de l'équipement nécessaire à leur fabrication - a été adoptée par la norme. Les accords formalisés (AC) et référentiels de bonnes pratiques (BP) ayant dégagé un large consensus entre résultats des formes d’entaille en D et en A. 

Produits pour l’essai de flexion choc Dynstat et l’essai de flexion choc entaillé

Nous cherchons à comprendre au mieux votre besoin et vous proposons la solution la mieux adaptée.

Prenez contact avec nos experts du secteur d’activité.

Nous vous conseillerons volontiers!

 

Nous contacter dès maintenant

Top