Passer au contenu de page

Aerospace Testing

Caractérisation des matériaux dans l'aéronautique et l'aérospatiale

L'aérospatiale est un secteur stratégique de l’économie. Les développements dédiés aux vols entièrement autonomes et sans pilote - Advanced Air Mobility (AAM) et Unmanned Air Systems (UAS) – sont en pleine expansion; de grandes avancées dans le domaine de la gestion des vols et systèmes de contrôle les accompagnent. Dans l'écosystème du „New Space“, des entreprises privées coopèrent avec les organisations spatiales établies et boostent, dans le monde entier, le développement de lanceurs afin de répondre à la demande croissante en prestations de lancement dans l'espace. Dans l'optique d'un avenir plus durable, l'industrie aéronautique mise en effet sur le développement à moyen terme de systèmes de propulsion basés sur les Sustainable Aviation Fuels (SAF) et à plus long terme sur l’hydrogène. Les flottes existantes sont modernisées et les besoins en matière d'entretien des aéronefs – Maintenance, Repair and Overhaul (MRO) – sont en augmentation constante

Grâce à nos systèmes d’essai bien adaptés à l’essai de matériau aux températures cryogéniques allant de -253°C (20K) aux systèmes d’essai haute-température allant jusqu’à 2 000°C, nous permettons à nos clients de développer des matériaux et structures de construction légère toujours plus performants. Découvrez nos conseils sur l’essai mécanique des matériaux métalliques, des plastiques renforcés de fibres et composites sandwich, des matériaux céramiques et sur l’essai des éléments de fixation pour applications aérospatiales afin de valoriser votre expérience et compétence. Les machines d'essai des matériaux statiques et dynamiques de ZwickRoell sont utilisées, dans le monde entier, par nos clients du secteur aérospatial à tous les niveaux de TRL, et permettent des solutions d’essai accréditées NADCAP.

Matériaux métalliques Composites Haute-température Températures cryogéniques Éléments de fixation Essai de dureté Projets client

Aerospace Testing - Matériaux métalliques

Les alliages d’aluminium sont en raison de leurs poids spécifiques, des processus de fabrication et méthodes de calcul établis largement utilisés dans les structures aérospatiales. Les alliages de titane, une autre catégorie de matériaux métalliques légers, possèdent également de très bonnes caractéristiques de poids, une résistance à la corrosion bien supérieure à celle de l'aluminium et de très bonnes propriétés à haute température. Ils sont donc particulièrement utilisés pour les pièces soumises à de fortes contraintes mécaniques et pour les composants de moteurs. Dans une moindre mesure, des alliages d’acier à haute-résistance sont également présents dans des éléments de structure soumis à de fortes contraintes.

Des progrès importants en matière de procédés de fabrication additive pour matériaux métalliques permettent, de plus, aujourd'hui de concevoir des structures légères très complexes qui ne pouvaient jusqu'alors être réalisées avec les procédés de fabrication traditionnels. Les matériaux métalliques, et notamment les matériaux métalliques légers et leurs alliages, jouent donc un rôle clé dans la conception et fabrication des aéronefs et systèmes spatiaux.

En savoir plus sur l’essai des matériaux métalliques

Principales normes d’essai Matériaux métalliques

Outre les méthodes d'essai statiques, les essais de fatigue des matériaux métalliques sont essentiels pour déterminer le comportement des matériaux métalliques utilisés dans les structures aéronautiques et spatiales dans des conditions de charge réelles. Les systèmes d’essai ZwickRoell couvrent toutes les normes courantes dédiées aux matériaux métalliques. Outre les solutions standardisées, nous proposons différents niveaux d'adaptation et systèmes d'essai automatisés pour matériaux métalliques.

Essai de traction Métaux
ASTM E8
vers Essai de traction Métaux
Essai de traction Métaux
ISO 6892-1
vers Essai de traction Métaux
Essais Low Cycle Fatigue (LCF)
ISO 12106, ASTM E606
vers Essais Low Cycle Fatigue (LCF)
Mécanique de la rupture: facteur d’intensité de contrainte critique K1C
ASTM E399
vers Mécanique de la rupture: facteur d’intensité de contrainte critique K1C
Mécanique de la rupture: Croissance des fissures de fatigue da/dN et valeur seuil
ASTM E647
vers Mécanique de la rupture: Croissance des fissures de fatigue da/dN et valeur seuil

Aerospace Testing - Composites

Plastiques renforcés de fibres et composites sandwich

Grâce à leurs excellentes propriétés mécaniques de poids, les plastiques renforcés par de fibres et composites sandwich pour structures légères sont bien établis dans la technique aéronautique et spatiale. Les stratifiés en plastique renforcé de fibres de carbone (PRFC), notamment, permettent de simplifier la conception et le dimensionnement des structures aéronautiques grâce à leurs propriétés de fatigue avantageuses. Une résistance à la corrosion plus élevée comparée à celle de matériaux métalliques établis est en outre à l’origine de l'utilisation des plastiques renforcés de fibres dans ce secteur. Le secteur de l’aérospatiale a été et continue d'être pionnier dans le développement continu de systèmes de matériaux composites, de processus de fabrication et, surtout, de méthodes d'essai mécaniques pour la caractérisation des stratifiés composites et composites sandwich.

Outre un large éventail d'essais statiques et dynamiques à température ambiante, les composites utilisés dans les structures aéronautiques font souvent l'objet d'essais dans les limites d’utilisation en température établies de -55°C (-67°F) à 121°C (250°F). Le développement de concepts de propulsion, innovants et durables, qui a connu une forte croissance au cours de ces dernières années, et le stockage d'hydrogène liquide à des températures cryogéniques, plus avantageux pour les gros avions, mettent dorénavant l'accent sur les essais statiques et essais de fatigue à des températures très basses de -253°C (20K).

En savoir plus sur l’essai des composites En savoir plus sur les méthodes d’essai cryogéniques

Principales normes d’essai des composites dans l’aéronautique et l’aérospatiale

Méthode d’essaiNormeNormes usine Airbus / Boeing
Essai de traction des composites
  • Airbus AITM 1-0007
  • Boeing BSS 7320
Essai de compression des composites
  • Airbus AITM 1-0008
  • Boeing BSS 7260 Type I, III & IV
Essais de cisaillement In-Plane (dans le plan)
  • ASTM D3518
  • ISO 14129
  • Airbus AITM 1-0002
Essai de flexion des composites
Résistance à cisaillement interlaminaire ILSS
  • ASTM D2344, ISO 14130, EN 2563
Compression After Impact CAI
  • ASTM D7136
  • ASTM D7137
  • Airbus AITM 1-0010
  • Boeing BSS 7260 Type II
Positionnement du trou et résistance des assemblages
  • ASTM D5961
  • AITM 1-0009
  • Airbus AITM 1-0065
Taux de libération d’énergie interlaminaire

Mode I DCB-Test

  • ISO 15026
  • ASTM D5528
  • Airbus AITM 1-0005
  • Boeing BSS 7273

Mode II ENF-Test

  • ASTM D7905
  • Airbus AITM 1-0006

Aerospace Testing - Haute-température

Pour déterminer le comportement à haute-température des matériaux métalliques utilisés dans les moteurs d’avion, des seront principalement réalisés sur une machine d’essai statique équipée d’un four haute-température. L’utilisation combinée de la machine d'essai avec une enceinte thermique standard et un four à haute-température permet en outre de couvrir une très large plage de températures, allant des basses températures jusqu'à 1 200 °C. Afin de déterminer, dans des conditions extrêmes, la fiabilité et la longévité de composants soumis à de fortes contraintes, les matériaux métalliques haute-température sont en outre soumis à des essais de fluage et essais de fatigue-fluage, dans le but de spécifier par exemple les limites de fluage et les résistances au fluage à différents niveaux de température. Cela aide nos clients à comprendre le comportement des nouveaux alliages à haute température, à choisir le bon matériau pour une application donnée et fournit des données appropriées pour la conception de pièces soumises à des contraintes à haute température.

La résistance mécanique des matériaux composites céramiques (CMC) peut également être testée à des températures maximales allant jusqu'à 2 000°C. L'aptitude des CMC à des applications spécifiques est alors évaluée à l'aide de tests de résistance à la traction, à la compression, au cisaillement, à la flexion, au fluage et à la fatigue par fluage. Afin de s'assurer que les CMC sont testés dans des conditions de fonctionnement réelles, les essais pourront être réalisés dans des conditions de vide et de gaz inerte, dans des limites d’utilisation en température allant de 650 °C à 2000 °C.

Les système d'essai haute-température de ZwickRoell permettent également de mesurer la déformation sans contact jusqu'à la température maximale. Une défaillance prématurée des éprouvettes sensibles, causée par les entailles de systèmes de mesure par contact habituels, peut ainsi être exclue. Un régulateur haute-température automatique et adaptatif permet en outre une régulation très précise de la température et évite les erreurs de l'opérateur. Les éprouvettes sacrifiées, corrolaire souvent indispensable aux essais à haute-température, ne sont plus nécessaires.

En savoir plus sur l’essais haute-température En savoir plus sur les systèmes d’essai haute-température En savoir plus sur les machines d’essai de fluage

Principales normes et systèmes d’essai pour l’essai haute-température

Essai de traction Matériaux métalliques à température élevée
ASTM E21
vers Essai de traction Matériaux métalliques à température élevée
Essai de traction Matériaux métalliques à température élevée
ISO 6892-2
vers Essai de traction Matériaux métalliques à température élevée

Aerospace Testing - Méthode d'essais cryogénique

Les lanceurs spatiaux utilisent différents types de propergols liquides qui devront être refroidis à des températures cryogéniques. Leur choix dépend, pour la production des propergols liquides y compris, des exigences spécifiques de la mission, des performances souhaitées et des possibilités technologiques. Grâce à des décennies d'expérience dans le développement de lanceurs spatiaux, une solide expérience en matière de comportement des différents matériaux à des températures cryogéniques est disponible. Ces connaissances sont cependant peu diffusées voire inexistantes lorsqu’il s’agit de nouveaux systèmes de matériaux. Les fusées utilisées ont, en outre, été conçues pour des lancements uniques, alors que certains systèmes actuels sont conçus pour des lancements multiples et prévoient leur réutilisation. Dans le cadre des futurs concepts de propulsion durable de l'aviation, l'objectif à long terme est donc d'utiliser de l'hydrogène liquide, qui devra être stocké à bord à -253°C (20K).

Grâce à la très longue durée de vie des avions de ligne modernes, l'attention porte désormais sur le comportement statique des matériaux à des températures cryogéniques, mais aussi sur le comportement de fatigue des matériaux utilisés pour la construction des systèmes embarqués. Les connaissances acquises jusqu'à présent sur le comportement des matériaux à des températures cryogéniques dans le domaine spatial ne sont donc que partiellement transposables aux développements futurs de l'aéronautique.

ZwickRoell propose, dans le domaine des méthodes d’essai cryogéniques,

des solutions d’essai statiques et dynamiques pour la caractérisation de matériaux métalliques de même que des plastiques non-renforcés et plastiques renforcés de fibres. Selon les températures cryogéniques à atteindre, des cryostats à immersion (77 K) ou cryostats à écoulement (température ambiante jusqu'à 15K) seront utilisés.

En savoir plus sur l’essai de matériau à températures cryogéniques

Aerospace Testing - Éléments de fixation filetés

Outre les propriétés mécaniques des matériaux utilisés dans les structures aéronautiques et spatiales, le comportement de la structure est largement déterminé par les propriétés des assemblages boulonnés et rivetés utilisés de diverses manières. Pour cela, la résistance statique et, à l'aide d'essais dynamiques, la résistance à la fatigue des éléments de fixation mécaniques filetés utilisés, doivent être vérifiées; ces caractéristiques sont notamment définies dans les méthodes d’essai normalisées selon l’ASTM F606 de même que selon NASM 1312-8 et NASM 1312-13.

Pour réaliser ces essais de manière sûre et efficace, ZwickRoell vous propose des solutions d’essai statiques et dynamiques.

En savoir plus sur l’essai des éléments de fixation

Principales normes pour l’essai des éléments de fixation filetés

Essai sur écrous
DIN EN ISO 898-2, ASTM F606-2, DIN EN ISO 3506-2
vers Essai sur écrous
Essai des vis
DIN EN ISO 898-1, ASTM F606-1, DIN EN ISO 3506-1
vers Essai des vis

Aerospace Testing - Essai de dureté

Les pièces et composants métalliques destinés aux applications aérospatiales et à la défense doivent répondre aux exigences les plus élevées en matière de fiabilité, de durée de vie et d'intégrité fonctionnelle, parfois dans des conditions d'utilisation extrêmes. Le principe de conception Safe-Life utilisé dans l'aéronautique et l'aérospatiale exclut par exemple toute défaillance ou tout dysfonctionnement d'un composant ainsi conçu pendant sa durée de vie prévue. Les composants métalliques sont par conséquent soumis à une surveillance étroite des processus et à des contrôles précis de la qualité. Dans ce contexte, l’essai de dureté joue également un rôle essentiel.

ZwickRoell propose des machines d’essai de dureté conformes à toutes les méthodes d'essai de dureté établies et normes d'essai internationales.

En savoir plus sur les méthodes d’essai de dureté En savoir plus sur les machines d’essai de dureté

Principales normes de l’essai de dureté

Essai de dureté Brinell Matériaux métalliques
ISO 6506, ASTM E10
vers Essai de dureté Brinell Matériaux métalliques
Rockwell Essai de dureté Matériaux métalliques
ISO 6508, ASTM E18
vers Rockwell Essai de dureté Matériaux métalliques
Vickers Essai de dureté Matériaux métalliques
ISO 6507, ASTM E92, ASTM E384
vers Vickers Essai de dureté Matériaux métalliques

Nous cherchons à comprendre au mieux votre besoin et vous proposons la solution la mieux adaptée.

Prenez contact avec nos experts du secteur d’activité.

Nous vous conseillerons volontiers!

Nous contacter dès maintenant

Projets clients intéressants dans le domaine de l'aérospatiale

Faserinstitut Bremen e.V.
Le Faserinstitut Bremen e.V. (FIBRE) réalise des essais mécaniques à des températures cryogéniques afin de développer des composants sûrs et fiables pour l'aéronautique et l'aérospatiale.
vers Faserinstitut Bremen e.V.
RO-RA
Fournisseur de premier plan de l’industrie aéronautique, RO-RA Aviation Systems utilise des appareils d’essais de dureté ZwickRoell
vers RO-RA
Lithoz
Dans le cadre d’un projet de l'Agence spatiale européenne (ESA), la société Lithoz GmbH de Vienne recherche - en tant que spécialiste de la fabrication additive céramique - comment fabriquer sur place des outils et matériaux de construction à partir de poussière lunaire par impression 3D. Le matériau est testé avec des machines ZwickRoell.
vers Lithoz
Top