Passer au contenu de page

Résistance à la traction & Résistance au déchirement, éprouvette pantalon

ISO 1798, ASTM D 3574-E, ISO 8067, ASTM D 3574-F et spécifications matériaux

L'essai de traction détermine différentes propriétés de traction sur éprouvettes définies sous conditions atmosphériques définies. Outre un diagramme de contrainte-allongement, cette méthode détermine la résistance à la traction et l'allongement à la rupture.

La méthode s'adapte idéalement à la comparaison de matériaux et au Contrôle Qualité.

Nom Type Taille Download
  • Brochure sur le secteur d’activité: Plastique & Caoutchouc PDF 9 MO

Propriétés de traction

  • Les éprouvettes utilisées pour cet essai sont habituellement prélevées dans une pièce finie ou un panneau. Pour ce faire, ZwickRoell propose des presses à découper et emporte-pièces selon normes. Afin d'éviter tout danger de blessure lors du prélèvement de l'échantillon, nos presses à découper sont équipées d'un éjecteur.
  • La section éprouvette doit être déterminée avant essai. Si la largeur de l'échantillon est fonction du couteau utilisé, l'épaisseur est mesurée sous une pression superficielle définie, par exemple d'après ISO 1923. ZwickRoell propose pour ce faire des appareils de mesure spéciaux.
  • Différentes mâchoires mécaniques ou pneumatiques sont proposées pour le serrage de l’éprouvette. La contrainte doit assurer un maintien fiable dans la zone de l'épaulement, sans toutefois conduire à une rupture éprouvette à proximité des points de contrainte. Le laboratoire d’essai ZwickRoell vous assiste dans le choix de mâchoires et jeux de mors appropriés à votre application.
  • Pour la mesure de l'allongement à la rupture, ZwickRoell vous propose des extensomètres grande course mécaniques et optiques, permettant d'enregistrer la déformation de l'éprouvette dans la plage d'une longueur de référence définie. Ces extensomètres fonctionnent, pour la plupart, automatiquement. Comparées aux forces à mesurer, les forces d'entraînement et de frottement restent toutefois très faibles sur la variante mécanique de l'extensomètre grande course. Sur la variante optique, l'utilisateur devra s'assurer que le type de marquage n'endommage par l'éprouvette.

Normes pour cet essai

  • ASTM D 3574 test E
  • BMW QV 52009 – Partie 1
  • Daimler DBL 5452
  • Ford WSK - M99 P32 A
  • General Motors GMW 15471 
  • ISO 1798
  • PSA D41 1050
  • Toyota TSM 7100G
  • VW PV 3410

Résistance à déchirement

L'essai de déchirement sert à déterminer la résistance à déchirement d'un polymère alvéolaire. La sollicitation par traction met en évidence un pic de contrainte s'accompagnant de la défaillance du matériau. La résistance à arrachement est donnée en N/cm, elle se réfère à la largeur.

L'éprouvette pantalon et l'éprouvette angulaire sont des éprouvettes standardisées, l'éprouvette pantalon est uniquement utilisée par l'ISO. Contrairement au caoutchouc, le chargement s'effectue sur l'ouverture de la fissure (mode I).

Sur l'éprouvette pantalon, la propagation de la fissure se fait dans l'axe longitudinal de l'éprouvette. Réalisée sur une distance de 25 mm environ, la propagation couvre une surface plus grande et fait grimper la probabilité de rencontrer une zone avec structure cellulaire plus étroite (responsable d'une force maximale plus haute). En introduisant la fissure par une amorce, cette procédure permet une évaluation plus nette de la force nécessaire à la propagation de la fissure.

L'éprouvette angulaire est chargée sans amorce. Un pic de contrainte en résulte également, mais celui-ci ne se situe pas avant une amorce pointue. Dans cette méthode, la fissure est de plus entraînée transversalement à l'axe longitudinal de l'éprouvette.

Les résultats déterminés avec l'éprouvette pantalon sont sensiblement plus faibles et présentent, comparée à ceux déterminés avec une éprouvette angulaire, une dispersion nettement plus forte. Des essais inter-laboratoires menés dans le cadre du développement de l' ISO 8067 ont démontré que la reproductibilité sur éprouvettes pantalon avec 16 à 36 % était trois fois plus élevée environ que celle déterminée sur éprouvettes angulaires.

La méthode d'essai peut être réalisée avec une machine d'essai électromécanique. Un capteur de force satisfaisant encore à la classe de précision 1 dans la plage de force utilisée doit toutefois être employé, car les forces sont relativement faibles. La résistance à arrachement se calculant à partir de la force maximale survenue en essai, une mesure de la course n'est toutefois pas requise. Dans la pratique, la force de déchirement est fréquemment représentée comme graphique pour la course de la pince de traction.

Le contrôle du déroulement d'essai et l'exploitation normalisée de la résistance à arrachement s'effectuent dans le logiciel d’essai testXpert III.

Normes pour cet essai

  • ASTM D 3574 Test F
  • BMW QV 52009 – Partie 1
  • Daimler DBL 5452
  • Ford WSS-M15P20-B1/B2
  • General Motors GMW 15471 
  • ISO 8067 
  • PSA D 41 1048 & PSA D 41 1049
  • VW PV 3410

Nous cherchons à comprendre au mieux votre besoin et vous proposons la solution la mieux adaptée.

Prenez contact avec nos experts du secteur d’activité.

Nous vous conseillerons volontiers!

 

Nous contacter dès maintenant

Produits adaptés

Top