Passer au contenu de page

Essais sur les tissus textiles, tissus revêtus et géotextiles

DIN EN ISO 13934-1, DIN EN ISO 13937-2, DIN EN ISO 9073-4, ISO 3303, DIN EN ISO 12236, DIN EN ISO 10319, ISO 4606


Les essais réalisés sur ces matériaux sont aussi variés que les domaines d’applications des produits finis. Selon la demande d’essais, les éprouvettes sont testées à l’état humide ou sec, l'échantillonnage s’effectue parallèlement aux sens de chaîne et de trame du tissu testé.

ZwickRoell propose des solutions optimales pour les demandes d’essais résultantes: Machines d’essais de différentes conceptions, mâchoires adaptées et inserts de mors correspondants de même que notre logiciel d’essai testXpert pour chaque application.

Nom Type Taille Download
  • Brochure sur le secteur d’activité: Textile PDF 4 MO

Essai de traction selon DIN EN ISO 13934-1 sur tissus textiles

Conformément à la norme DIN EN ISO 13934-1, des éprouvettes bandes de 50 mm de large seront testées tant en conditions climatiques normales qu’en conditions humides, une fois en direction de chaîne puis une fois en direction de trame.

Afin de satisfaire aux propriétés de surface des types de tissus les plus couramment utilisés, des mâchoires pneumatiques seront de préférence utilisées. Cette norme exige la détermination de la force de traction maximale et de l'allongement maximal à la traction. L'allongement maximal à la traction est mesuré via la course traverse.
La méthode d'essai décrite ici s'applique principalement aux textiles tissés, mais peut également être appliquée à d'autres tissus. Elle ne s'applique généralement pas aux tissus élastiques, aux géotextiles, aux non-tissés, aux tissus enduits, aux tissus de fibres de verre et aux tissus en fibres de carbone ou en fils de polyoléfines.

Les échantillons sont prélevés soit selon la procédure fixée dans le cahier des charges du tissu textile, soit selon un accord entre les parties intéressées. Les échantillons à tester ne doivent présenter ni pli, ni lisière ou zones, qui ne seraient pas représentatives de la bande textile.

Pour une précision de mesure plus élevée et sans impact du serrage, un extensomètre optique pourra être utilisé ici. Pour utiliser un système de mesure mécanique, tout risque de dommage à rupture de l’éprouvette devra cependant être écarté.

Lorsque les ponts de rupture ou glissements ne peuvent être évités avec des pinces de serrage plates, les mâchoires à enlacement s’avèrent bien adaptées. La mesure de l’allongement doit alors être réalisée avec un extensomètre optique, car la course traverse ne peut être précisément définie comme grandeur de référence pour l’allongement.

Essai de déchirure sur textiles selon EN ISO 13937-2 et EN ISO 9073-4

Des échantillons spécialement conçus sont utilisés pour l’essai de déchirure. Conformément à la norme DIN EN ISO 9073-4, l’essai sera réalisé sur éprouvettes trapézoïdales. Outre des mors de serrage très larges, l’utilisation de mâchoires pneumatiques - garantissant un serrage uniforme et contrôlé - est recommandée dans le cadre indiqué.

Pour les essais selon la norme DIN EN ISO 13937-2, des éprouvettes pantalon seront préparées puis testées. Le document décrit une méthode de déchirure, selon laquelle une éprouvette est découpée en forme de jambes de pantalon. La force de déchirure commune est la force nécessaire à la déchirure d’une incision, lorsque la force est appliquée parallèlement à cette incision et que le tissu textile se déchire dans la direction de la force. L’utilisation de mâchoires pneumatiques est recommandée ici.

Essais selon Marks & Spencer

Dans le traitement des tissus textile, la résistance au glissement coutures est une caractéristique importante de la Qualité.

Dans cet exemple, nous traiterons des exigences relatives à l’essai de résistance au glissement des coutures sur textiles d’habillement, décrites dans la norme Marks & Spencer P12. Cette norme définit la détermination de la résistance que les systèmes de fils dans un tissu pour vêtement opposent, dans la zone de couture, à un glissement provoqué par les fils de couture.

Les échantillons de tissu, de 75 mm de large, sont contraints et testés dans des mâchoires pneumatiques, en mesurant la force d’une ouverture de couture déterminée. Pour terminer, les diagrammes de force-course d’un échantillon de référence cousu sont comparés aux diagrammes d’un échantillon de référence non-cousu prélevé dans le même matériau.

Les essais selon Marks & Spencer sont précisément définis et ne peuvent être modifiés. Nous sommes fournisseur autorisé pour les essais Marks & Spencer suivants:

P11, P12, P12A, P12B, P13, P13A, P14, P14A, P15 Part 1 et P15A

Résistance à l’éclatement selon ISO 3303 Méthode A

La résistance à l’éclatement est la résistance, qu’une éprouvette circulaire soumise à serrage oppose à une pression unilatérale, uniformément répartie, croissante jusqu’à l’éclatement.

La détermination de cette propriété s’effectue conformément à l’ISO 3303 méthode A, sur supports textiles revêtus de caoutchouc ou de plastique au moyen d’une machine d’essais des matériaux adaptée, équipée d’un serrage en anneau et d’une bille en acier.

Détermination des propriétés mécaniques en traction sur géosynthétiques selon DIN EN ISO 10319

Essai de traction sur géosynthétiques non-tissés avec extensomètre optique au moyen de mâchoires pneumatiques selon DIN EN ISO 10319. La principale caractéristique de cette méthode pour la détermination de la résistance à la traction des bandes est la largeur éprouvette.

Pour l’essai de base de cette méthode, la largeur de l’éprouvette (200 mm) est supérieure à l’écartement entre outillages (100 mm), car les non-tissés, sous sollicitation de traction, ont tendance à se resserrer (neck down) transversalement à la direction de la force. La grande largeur réduit l’effet de striction et offre donc une relation plus étroite pour le comportement attendu du produit dans cette plage.

Pour parer aux énergies élevées libérées à la rupture, un extensomètre optique sera fréquemment utilisé ici. Pour utiliser un système de mesure mécanique, tout risque de dommage à rupture de l’éprouvette devra cependant être écarté.

Une mâchoire hydraulique devra, de plus, être utilisée pour les essai avec forces élevées.

Essai de poinçonnement (essai CBR) selon DIN EN ISO 12236

La norme DIN EN ISO 12236 décrit la méthode pour la détermination de la résistance au poinçonnement sur géotextiles et produits apparentés. La force déterminée, dans le cas présent, est la force produite à pression d’un poinçon émoussé au travers de l’échantillon mesuré.. Le serrage de l’échantillon s’effectue entre deux anneaux en acier au moyen du serrage hydraulique des extrémités.

L’essai est en principe réalisé sur éprouvettes sèches, qui ont été conditionnées dans l’enceinte spécifiée. L’essai s’applique à la plupart des types de produit, présentant des ouvertures inférieures ou égales à 10 mm.

Essai de traction sur verre-textile selon ISO 4606

L’essai représenté montre des essais sur verre-textile. La norme internationale spécifie la méthode pour la détermination de la force de rupture et l’allongement à la rupture de bandes de tissus en verre-textile effilochées. Cette méthode s’applique aux tissus de verre non-imprégnés de même qu’aux tissus de verre imprégnés, mais pas aux tissus de verre enduits de plastique ou d’élastomère.

Conformément à la norme ISO 4606, des bandes de 50 mm de large serons testées ici jusqu’à défaillance en direction de chaîne et de trame. Un écartement entre outillages de 200 mm sera utilisé pour ce faire. Pour permettre le maintien d’après norme de l’éprouvette, des mâchoires pneumatiques - garantissant des forces de serrage élevées - seront utilisées dans le cas présent. Les échantillons à tester ne doivent présenter ni pli, ni lisière ou zones, qui ne seraient pas représentatives de la bande textile.

Produits adaptés

Nous cherchons à comprendre au mieux votre besoins et vous proposons la solution la mieux adaptée.

Prenez contact avec nos experts du secteur d’activité.

Nous vous conseillerons volontiers!

 

Nous contacter dès maintenant

Top